Affacturage

L’Affacturage : substitut ou complémentaire à l’assurance-crédit ?

La contraction des crédits bancaires liée à la dégradation de l’environnement économique pousse de plus en plus d’entreprises vers des solutions de financement court terme comme l’affacturage.

Cette technique est désormais la seconde source de financement des entreprises derrière le découvert. Son évolution et la diversité de l’offre en affacturage intéresse désormais toutes les entreprises quelle que soit leur taille et leur maturité en matière de gestion de leur poste clients (gestion déléguée au Factor ou conservée par l’entreprise, rechargement de balance, confidentialité ou non de la cession de créances, reverse factoring, …)

La garantie des créances joue un rôle primordial dans le volume de financement disponible pour l’entreprise dans le cadre d’un contrat d’affacturage. En effet, seules les créances garanties sont susceptibles d’être financées par un Factor.

L’assurance-crédit imposée par le Factor peut donc être :

  • Soit  incluse dans le contrat d’affacturage : on parlera alors d’affacturage classique. C’est le Factor qui jouera le rôle d’assureur en cas de défaillance des clients. Il déterminera alors les limites de garanties qui donneront accès au financement.
  • Soit extérieure au contrat : on parlera alors d’affacturage avec délégation de police d’assurance-crédit au profit du Factor. Ce dernier devenant ainsi délégataire du droit aux indemnités de la police souscrite par l’entreprise. Les limites de crédit étant négociées directement avec l’assureur-crédit devront alors être communiquées au Factor pour déterminer le montant du financement accordé. Cette formule offre plus de souplesse à l’entreprise et améliore généralement les volumes financés.

Rappel : Par voie de subrogation le Factor devient le seul propriétaire des factures et donc le seul exposé aux risques d’impayés…. C’est donc le Factor qui a besoin d’être sécurisé….

Le Factor doit-il donc  être considéré comme un concurrent direct des Assureurs-crédit ?

Dans la réalité, il ne peut y avoir de réelle concurrence entres ces deux prestataires puisque les Factors qui assument des risques crédits sont en réalité réassurés auprès  de l’une des trois compagnies qui détiennent plus de 90 % du marché mondial de l’Assurance Crédit (Euler Hermes, Atradius et Coface).

Les assureurs crédits et les sociétés d’affacturage ne sont donc pas concurrents mais complémentaires, l’un apportant la garantie et l’autre le financement des créances, avec toutefois des paramètres de garantie différents.

Les critères du choix

La souscription d’un seul contrat Factor incluant de l’assurance-crédit se révélera optimum  pour les entreprises souhaitant céder des acheteurs bénéficiant d’une bonne cotation, en nombre limité, sur une zone de facturation limitée à l’Union Européenne et cédant la quasi intégralité d’un volume de chiffre d’affaire conséquent au Factor.

A contrario, les PME/ETI auront tout intérêt à étudier une solution d’assurance-crédit indépendante du contrat d’affacturage  afin de négocier directement :

  • les montants de garantie alloués sur leurs acheteurs (arbitrage/insistance),
  • des clauses spécifiques leur permettant d’accompagner leurs clients en cas de modification à la baisse des garanties de l’assureur ou bien liées à leur activité
  • des garanties complémentaires en cas d’insuffisances des lignes primaires accordées (TOP-UP)

En tout état de cause, l’entreprise se doit d’engager une réflexion en cas d’insuffisance de garantie entraînant des restrictions de financement par son Factor.

Si vous souhaitez télécharger les caractéristiques et les avantages comparés des solutions « d’Assurance-crédit Factor » et « d’Assurance-crédit déléguée » Cliquer ici

 

Prenez contact avec nos experts.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *