crédit

La caution, un crédit par signature bon marché pour financer sa croissance

Toutes les entreprises ont recours à des crédits pour financer leur activité. De tous les créanciers, l’entreprise, elle-même, est le plus important. En effet, le crédit accordé implicitement entre elles à travers les délais de paiement (le « crédit inter-entreprises ») est la première source de financement en France. En 2017, il représente un chiffre vertigineux de 635Mds € (source FIGEC) soit près de 3 fois le crédit bancaire. L’établissement financier, lui aussi, s’engage de différentes façons auprès de l’entreprise. Outre les prêts moyen et long-termes qui visent à financer les investissements (équipement, croissance organique ou externe, etc.), il met quasi systématiquement à disposition des fonds sous forme de « crédits de trésorerie », permettant de financer l’activité courante.

Pratique plus méconnue et moins répandue, l’entreprise peut également demander à son partenaire financier d’apporter son concours sous forme d’engagements que l’on appelle « crédits par signature ». Dans ce dernier cas, le garant prête alors simplement sa signature sans supporter de charge de trésorerie. La « caution », l’« aval » et l’« acceptation » sont autant de crédits par signature bien que la forme la plus répandue soit  généralement la caution. Cet engagement ne peut en aucun cas être présumé et doit être absolument rédigé et « signé » afin de permettre de décaler certains paiements, les éviter ou encore accélérer des encaissements de fonds. Avec une conjoncture de nouveau favorable, il est un atout majeur que de disposer de plusieurs sources d’accès au cash pour financer son activité quotidienne et sa croissance. Obtenir une capacité de caution est donc une opportunité à saisir et qui pose deux constats immédiats : (1) c’est le crédit le moins cher mais (2) son éligibilité est réduite.

(1) C’est le crédit le moins cher :

De l’ensemble de crédits et de prêts court terme accordés par les établissements financiers, le crédit par signature est considéré comme le moins onéreux. Selon la Banque de France, les taux pondérés (à Janvier 2017) des concours bancaires courants sont les suivants : escompte (1,95%), découvert (2,5%), et autres crédits et prêts à moins d’un an (1,45%). La ligne de caution, quant à elle, est généralement tarifée entre 0,3 et 1%.

(2) Son éligibilité est réduite :

Certaines entreprises sont particulièrement concernées par les cautions suivant le secteur d’activité dans lequel elles évoluent. En effet, les acteurs de l’industrie ou du BTP sont de grands utilisateurs de cautions de « retenue de garantie », « bon achèvement », « restitution d’acompte », etc. De même, les acteurs de l’import/export sont soumis à des droits de douanes dont le paiement peut être décalé en présentant une caution de « crédit d’enlèvement ». Outre cette prédisposition à être utilisateur de garanties financières, la mise à disposition d’une capacité de caution est in fine accordée par l’établissement financier. En effet, l’étude faite par le garant doit être extrêmement minutieuse car cet engagement peut entraîner des décaissements importants. Cette sélection s’effectue en fonction du type de caution, de la durée de l’engagement et bien entendu de la qualité du « risque cédant » soit de l’entreprise qui demande à être garantie.

Dans le cadre de l’engagement par signature, le fait que l’établissement financier n’ait pas à supporter de charge de trésorerie n’en fait pas une offre exclusive des banques et permet ainsi à d’autres établissements financiers, indépendants, de proposer ce service (Euler Hermès, CEGC, Coface, Atradius, Zurich, Groupama, Axa, etc.) Dans cette pluralité d’intervenants, les banques restent toutefois les acteurs majeurs (car historiques) et l’on estime d’ailleurs que 70% des cautions sont d’origine bancaire. Le développement exponentiel des acteurs indépendants permet de renforcer les capacités existantes à la banque (en partageant le risque), ou plus simplement de la compléter en disposant d’une autre solution de secours. La concurrence assez récente mais désormais accrue dans ce domaine permet aux entreprises de les obtenir aux meilleures conditions tarifaires.

Le département « caution et garanties financières » d’AU Group maitrise parfaitement la technicité de tous les types de cautions et dispose de partenariats avec les garants les plus solides aussi bien en France que dans le reste du monde. Notre métier est de les saisir sur la base d’un cahier des charges afin d’optimiser et de compléter vos sources de cautionnement. Contactez-nous afin de bénéficier d’un audit gratuit et sans engagement ou plus simplement pour échanger avec l’un de nos experts.

 

Prenez contact avec nos experts.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *