cyberattaques

Cyberattaques, l’ennemi se cache derrière un écran et une souris

Les techniques sont de plus en plus sophistiquées et aucune frontière n’est capable de stopper ces nouvelles cyberattaques !

En 2014, au niveau mondial, 58% des entreprises ont subi des attaques. Le coût moyen de cette cybercriminalité était de l’ordre de 100K€.

Les cyberattaques ont un impact sur l’emploi de 150.000 postes par an.

En 2013, la France était classée au 15° rang des pays concernés. Les cibles sont les entreprises de moins de 250 salariés. 77,46% des PME en France ont été visées par des attaques.

La France a le triste privilège, du fait de la quantité d’informations facilement disponibles, d’être le leader du « Phishing » !

En 2013, les cyberattaques et fraudes auraient coûté 32 milliards d’euros aux entreprises françaises.

Quelques règles pour réduire votre vulnérabilité et vous protéger :

  1. Effectuer ou faire effectuer un audit informatique,
  2. Définir vos points de vulnérabilité et prioriser vos protections en fonction de l’impact qu’aurait une attaque sur votre société
  3. Prévoir des formations et des sensibilisations régulières de vos équipes sur le sujet
  4. Prévoir des mots de passe complexes et les changer régulièrement. Un mot de passe efficace peut ralentir une intrusion.
  5. Mettre en place des protocoles et chartes informatiques pour préciser les règles d’utilisation des outils informatiques
  6. Prévoir une stratégie de remplacement en cas d’attaque
  7. Mettre en place des logiciels protégeant des attaques et veiller à leur mise à jour régulière
  8. Utiliser des outils adaptés. Le cahier des charges pour la construction de Smartphone et de tablette n’intègrent pas actuellement la notion de sécurité contre des attaques !
  9. Communiquer lorsque vous avez subit une attaque, car cela aura un impact vertueux pour lutter contre ce type de criminalité. La tentation est forte de ne pas communiquer lorsque l’on en est victime. Les entreprises ne souhaitant pas montrer leur « faiblesse » ou leur « vulnérabilité » !
  10. Sécurisez vos actifs par une assurance « fraude »

Toutes ces bonnes pratiques vous permettront de vous protéger des petites escroqueries mais ne vous protégeront pas d’attaques plus sophistiquées. Il est aujourd’hui possible de se protéger pour des sommes faibles au regard du risque encouru. Nos équipes peuvent vous proposer des solutions afin de maîtriser ce risque devenu majeur pour vos actifs.

En lire plus sur la cybercriminalité.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *