640x424_reverse_factoring

Pourquoi développer la solution du Reverse Factoring ?

Le reverse factoring est aujourd’hui une technique reconnue auprès des grands donneurs d’ordres  et considérée comme l’une des meilleures pratiques de la Supply Chain Finance.

Cette source alternative au financement classique concilie à la fois l’optimisation du Besoin en Fonds de Roulement et la sécurisation des paiements fournisseurs, le tout dans une démarche transparente et créatrice de valeur pour l’ensemble des parties.

Dans une période de raréfaction des liquidités, conjuguée à un durcissement du cadre prudentiel bancaire (Bâle III), le « reverse factoring » devient un levier de sécurisation des approvisionnements visant à améliorer la résilience des entreprises.

Le développement de cette technique trouve son explication dans le double constat d’une crise économique profonde et installée, mais aussi dans la mise en place, depuis 2008, de la Loi de Modernisation de l’Économie.

L’application récente de cette LME a été une réelle opportunité pour les grandes entreprises de repenser leur organisation pour la rendre plus efficiente. Ce, tout en sécurisant leurs approvisionnements, notamment auprès des fournisseurs les plus exposés économiquement.

Ces derniers voient dans la construction d’un programme de reverse factoring par leurs « grands clients », et dans leur intégration au sein de celui-ci, un palliatif au durcissement des conditions d’octroi de nouveaux crédits bancaires et/ou des garanties de paiements délivrées par les assureurs crédits.

C’est dans ce contexte difficile que cette nouvelle technique, dite « d’affacturage inversé », peut trouver tout son sens, en proposant des conditions suffisamment attractives  et devenir une source de financement très recherchée pour les entreprises jugées économiquement « sensibles » ou ne pouvant faire face à leur besoin d’augmenter leurs lignes de financement traditionnelles.

Source de créativité économique et levier opérationnel fort permettant la résilience des relations « donneurs d’ordres-fournisseurs », le reverse factoring ouvre de nouvelles pistes de réflexion en proposant l’optimisation du BFR, le renforcement des liens commerciaux et la fidélisation, tout en facilitant ainsi la sécurisation des approvisionnements des grandes entreprises.

Mots-clés : , , , , , , , ,

 

Prenez contact avec nos experts.

  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.
0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *