Entreprises en difficulté : fin des financements court-terme ?

Rares sont les entreprises qui connaissent une activité stable : Carnets de commandes remplis des mois à l’avance, conditions de paiements clients et fournisseurs avantageuses, trésorerie souple…

Quand la situation se tend, les dirigeants d’entreprises constatent rapidement un resserrement par étape du crédit court terme alloué par leurs banques. Dans un premier temps, les dépassements de complaisance ne sont plus autorisés. Si la situation se dégrade encore, les lignes sont rapidement réduites, pouvant aller jusqu’à leur annulation.

La raison de ce comportement est que les banques analysent principalement leurs engagements sur la santé financière de l’entreprise à qui elle fait crédit. Si les annulations peuvent intervenir tout au long de l’année, la période de publication des bilans est une étape clé dans la renégociation de ces concours.

Dans ce contexte, la sécurisation de ses financements est un enjeu majeur pour l’entreprise. Une alternative aux concours court terme classiques s’offre aux entreprises : l’affacturage.

Très largement utilisé (2ème source de financement court terme en France), cette solution analyse prioritairement la qualité de l’actif cédé (le poste clients), la qualité du cédant venant en second plan. Ainsi, malgré d’éventuelles difficultés, le portefeuille clients, qualifié au travers de l’assurance-crédit et de la qualité du mode de facturation devient une source stable de financement. En effet, le financeur ne porte plus son risque sur une entreprise unique mais le voit dilué sur une multitude de débiteurs.

La bonne qualification de l’actif cédé et du mode de facturation conditionne la pérennité de la ligne d’affacturage.

Nous pouvons vous aider dans cette démarche.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *