G-Grade 1er trimestre 2017

G-Grade 1er trimestre 2017 : analyse des risques pays

Au premier trimestre 2017, les assureurs-crédits ont réajusté leur évaluation de nombreux pays. La plupart de ces révisions (reflets de leur perception du risque) ont abouti à des améliorations, dont les principales sont :

  • L’Argentine, dont l’afflux de nouveaux investissements devraient significativement influencer la situation en 2017, et ce grâce aux mesures de contrôle des capitaux qui sont désormais plus flexibles. Les actions prises par Mauricio Macri commencent à porter leurs fruits. A noter que ces investissements seront principalement focalisés sur l’industrie, et notamment le secteur automobile.
  • D’autres pays d’Amérique Latine voient leur situation s’améliorer avec de belles perspectives de croissance de leur PIB, dont le Panama grâce à un programme important d’investissements dans ses infrastructures, mais aussi le Nicaragua et la Jamaïque grâce à leur demande intérieure et notamment la consommation des ménages qui sera très dynamique.
  • En Europe Centrale, et notamment en Bulgarie et en Arménie, on relève une amélioration du climat des affaires et de la croissance économique, sur fond de consolidation du secteur bancaire.
  • En Islande, les mesures liées au contrôle de capitaux sont graduellement supprimées. L’industrie du tourisme demeure un fort moteur de croissance.

Néanmoins, la situation s’est détériorée dans d’autres régions du monde :

  • Le Mexique a été déclassé à cause de « l’effet Trump ». En effet, les exportations mexicaines sont majoritairement à destination des Etats-Unis, et la possible renégociation de l’ALÉNA (Accord de Libre-Echange Nord-Américain) pourrait faire fuir les investisseurs.
  • En Afrique, le Mozambique fait face à de fortes décélérations de sa croissance domestique. Habitué depuis 2006 à un PIB avoisinant les 7%, celle-ci devrait baisser à 4% en 2016 et chuter à 1% en 2017, un effondrement principalement dû à la crise de la dette souveraine.

Téléchargez le G-Grade en cliquant ici.

 

Prenez contact avec nos experts.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *