G-Grade Cover

G-Grade 3ème trimestre 2016 : analyse des risques pays

Cette nouvelle étude du risque pays porte sur la période allant du 1er Avril au 30 Juin 2016 et ne reflète donc pas les récents événements majeurs que peuvent être le « Brexit » ou la tentative de coup d’état en Turquie. Les assureurs ne manqueront pas d’intégrer dans leur prochaine analyse les répercussions de ces faits politiques sur ces deux pays et leurs partenaires économiques.

Ainsi, les principales tendances d’évolution du « Risque Pays » sur le deuxième trimestre se concentrent principalement sur l’Afrique et l’Europe. On note les évolutions significatives suivantes :

  • Côte d’ivoire : amélioration de la situation. C’est la principale variation de la période le G-Grade passant de 7.50 à 6.50. Le pays semble avoir retrouvé une certaine stabilité depuis la réélection d’Alassane Ouattara, tant par le dynamisme de sa croissance économique (une des plus importantes d’Afrique) que par l’amélioration de plusieurs indicateurs macroéconomiques : inflation, niveau de vie de la population, exportations.
  • Mozambique : dégradation de la situation. Le Fond Monétaire International a décidé de suspendre son aide financière au pays, suite à la révélation de la dissimulation d’une dette de plus d’un milliard de dollars. Ainsi les incertitudes autour du niveau réel de cette dette, comme la réduction des investissements étrangers inhérents à cette situation, altèrent les prévisions de croissance. Pour autant le gouvernement a engagé un processus d’éclaircissement de la situation, et a chargé le conseil financier Lazard d’évaluer sa dette extérieure afin de rassurer ses partenaires. Le G-Grade chute de 7.75 à 8.25.
  • Italie : amélioration de la situation. Passant de 3.75 à 3, cette variation du G-Grade de l’Italie est le reflet de plusieurs signaux positifs ces derniers mois : croissance retrouvée, réduction du chômage et une meilleure situation économique des ménages. En revanche, la crise bancaire latente, comme l’impact du Brexit, seront à surveiller dans les mois à venir.
  • Roumanie : amélioration de la situation. La croissance économique du pays affiche un dynamisme constant (source FMI : +3.0% en 2014, +3.7% en 2015, +4.2% attendu en 2016). L’investissement important des entreprises comme le bon niveau de consommation des ménages traduisent une confiance positive des acteurs économiques. Le G-Grade diminue donc de 0.75 portant la note finale à 4.00. Ces bonnes performances ne sauraient masquer pour autant une dégradation des compte publics due à la politique budgétaire du pays, et un niveau de défaillance des entreprises qui restent un des plus élevés de la région.

Téléchargez le G-Grade en cliquant ici.

 

Prenez contact avec nos experts.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *