G-Grade Q3 Couverture Article

G-Grade 3ème trimestre 2018 : analyse des risques pays

De retour de vos congés estivaux où vous avez peut-être déconnecté avec l’actualité internationale, vous souhaitez certainement un rattrapage succinct sur les dernières tendances en termes de risques pays et notamment celles qui peuvent impacter vos créances clients ?

7 changements significatifs se sont produits : 2 améliorations (Grèce et Birmanie) et 5 dégradations (Turquie, Sri Lanka, Argentina, Iran et Nicaragua). Même si la plupart des assureurs crédit ont révisé leur évaluation du risque pays en date du 30.06.18, ces variations sont plus que jamais d’actualité et si vous assurez vos ventes export contre le défaut de paiement de vos clients, vous sentirez (ou avez déjà ressenti) l’incidence de ces décisions sur votre portefeuille de limites de crédit.

En quelques mots, voici les principales tendances à retenir.

Amélioration significative :

=> Grèce (le G-Grade passe de 7,5 à 6,25). Cette amélioration significative (+ 1,25) reflète le retour à une tendance positive du PIB. Pour mémoire elle était négative en 2015 (-0,3%) et 2016 (-0.2%), positive en 2017 où elle a atteint +1.4% . Le département de recherche économique du FMI table sur une prévision de croissance à +2.0% pour 2018. La forte demande intérieure, l’amélioration du marché du travail et le tourisme sont les moteurs principaux de cette reprise, permettant au pays de faire face aux prochaines échéances de sa dette. Pour autant, même si l’économie s’améliore, les fondamentaux restent fragile.

Principaux déclassements

=> Turquie (le G-Grade passe de 6 à 6,75). C’est Le principal sujet d’actualité « risque pays » du moment : La forte dépréciation de la livre turque qui est sur le point de plonger l’économie du pays dans la récession. Les impacts potentiels sont un coût de financement plus élevé pour les entreprises, une hausse du coût des importations (dans de nombreux secteurs d’activité) et une inflation ralentissant la consommation intérieure. Les raisons de fond d’une telle situation sont surtout une balance courante déficitaire (- 5,4 % du PIB selon le FMI) et une dette court terme élevée, qui révèlent le manque de résilience de l’économie turque. Ce GGrade repose sur la position des assureurs au 30.06.18, mais il est fort possible qu’au cours du trimestre prochain l’on note un nouveau déclassement (au 30.09.18). En effet, ces derniers jours, nous relevons un durcissement de la politique de souscription des risques menée par les assureurs-crédit qui se traduira probablement par un ajustement de la notation de la Turquie.

=> Sri Lanka (grade G : de 6 à 6,75) : la croissance du PIB a ralenti fortement ces dernières années (+5,0 en 2015, +4,5 en 2016 et +3,1 en 2017 selon le FMI), on relève également la dépréciation de la roupie sri-lankaise et d’importantes tensions ethniques. Autant d’éléments qui constituent les raisons d’une telle dégradation du risque pays.

 

Télécharger le G-Grade ici

 

Prenez contact avec nos experts.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *