G-Grade 4ème trimestre 2017

G-Grade 4ème trimestre 2017 : analyse des risques pays

La conjoncture économique mondiale s’améliore … tous les indicateurs économiques le confirment. Logiquement, les grands assureurs crédit mondiaux tels qu’Atradius, Coface, Credendo et Euler Hermes ont réévalué leur perception du risque pays sur plusieurs Etats. On note ainsi ce trimestre plus de réévaluations que de déclassements, phénomène qui n’était pas arrivé depuis plusieurs années.

  • La plus forte amélioration concerne l’Indonésie, pour laquelle 3 des 4 assureurs ont révisé à la hausse leur évaluation du risque. La forte demande intérieure (grâce à l’émergence des classes moyennes) stimule la croissance du PIB, qui devrait atteindre 5,2% en 2017 et 5,3% en 2018 selon les prévisions du FMI. Le très faible niveau de dette étatique autorise un accroissement des investissements publics dans les infrastructures. Dans cette lignée le secteur de la construction restera robuste. D’un autre côté, le gouvernement a réalisé des efforts significatifs pour améliorer le climat des affaires attirant les investissements étrangers. Cependant, certaines ombres persistent au tableau comme la corruption, le manque de transparence et la forte dépendance vis-à-vis de la Chine, phénomène très impactant compte tenu de l’affaiblissement de la demande de ce géant.
  • La plus forte dégradation du risque pays ce trimestre touche le Gabon. Fortement dépendant du prix du pétrole, le pays faisait preuve de résilience jusqu’à présent et a su atténuer l’impact de la forte baisse des cours du pétrole, notamment grâce à sa devise (Franc CFA). Cependant la situation politique générale (tensions suite à de nombreuses grèves) et le niveau croissant de la dette ébranlent la stabilité politique. En outre, selon les chiffres du FMI, la croissance du PIB qui était de 4,4% en 2014 est attendue à 1% en 2017.
  • Les autres variations significatives du trimestre sont positives et concernent surtout le continent Africain:
    • Égypte : depuis la fin de 2016, ce pays a procédé à de vastes réformes pour rendre son système économique plus conforme aux attentes du FMI, ce qui a permis d’accroître les financements venant de l’extérieur. Ce changement significatif permet au pays d’offrir l’un des environnements des affaires le plus favorable de la région (en comparaison des pays voisins).
    • Sénégal : en Afrique de l’Ouest, le Sénégal affiche la meilleure dynamique et surperforme ses voisins. Malgré un solde courant négatif, l’attraction des financements est suffisante pour maintenir le pays en bonne santé.
    • Ouganda : le niveau de réserves de change se maintient bien et le pays continue d’investir dans ses infrastructures.

Télécharger le G-Grade

 

Prenez contact avec nos experts.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *