G-Grade Q4 2018

G-Grade 4ème trimestre 2018 : analyse des risques pays

Comment ignorer que le risque politique est la source principale de l’agitation récente des grandes places boursières mondiales ?

– que ce soit les mesures protectionnistes américaines à l’encontre de ses partenaires économiques : Europe, Chine, Union européenne, Mexique, Canada… créant des incertitudes sur la croissance mondiale,

– ou bien les projections des effets du Brexit et l’absence d’accord sur les conditions de la sortie de l’Angleterre de l’UE… qui maintiennent la possibilité d’un « Hard Brexit »,

– ou encore les propositions budgétaires de l’Italie récemment rejetées par la Commission européenne… qui conduisent le gouvernement italien à réviser sa copie pour s’éviter de futures difficultés.

Dans ce contexte mouvementé, le suivi de l’exposition au risque pays reste une préoccupation majeure pour les entreprises et la notation G-Grade est évidemment un excellent indicateur pour y parvenir. Ainsi ce trimestre, notre outil de pilotage de suivi du risque pays révèle les principales variations suivantes :

 

Déclassements :

– (-1,25) Nicaragua : 3 assureurs ont abaissé leur notation sur ce pays. La crise politique actuelle a entraîné le chaos, des manifestations et des émeutes, et la répression du gouvernement qui en s’en est suivie a fait de nombreux morts. L’industrie du tourisme est à l’arrêt et des flux massifs de population quittent le pays. La croissance du PIB qui était de +4,9% en 2017 est évaluée à -4% pour 2018 et -1% en 2019 selon les récentes prévisions du FMI.

– (-0,75) Argentine : Son G-Grade qui était déjà en baisse au troisième trimestre (de 6,5 à 7), continue sa chute ce trimestre (de 7 à 7,75). La situation des liquidités du pays reste la principale préoccupation, surtout après la demande du Président Macri à la fin de l’été, d’accélérer le règlement de la prochaine tranche du plan d’aide du FMI, qui était censé intervenir plus tard.

– (-0,50) Pakistan : La balance des opérations courantes se détériore rapidement (-1,7% en 2016, -4,1% en 2017 et -5,9% en 2018) et les réserves de change continuent de diminuer.

 

Rehaussements :

Les améliorations significatives proviennent principalement de la région des Balkans :

– (+0,75) La Croatie voit son G-Grade s’améliorer de 5,25 à 4,5, grâce à de solides fondamentaux économiques, poussés par une industrie touristique extrêmement dynamique. Le FMI prévoit une croissance de 2,8% en 2018 (en ligne avec 2017).

– (+0,50) En Serbie, comme son voisin, la situation s’améliore, notamment en termes de croissance du PIB (+4% en 2018) et de finances publiques : le niveau d’endettement brut de l’Etat était de 76% en 2015 et devrait atteindre 56% en 2019 (selon le FMI), soit une baisse de 20 points.

– L’Arménie (+0,50) et la Slovaquie (+0,50) affichent de belles croissances de leurs économies, qui devraient atteindre respectivement +6% et 3,9% en 2018.

 

Téléchargez le G-Grade Q4 2018 ici

 

 

Prenez contact avec nos experts.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *