Catherine Bize

Interview de Catherine Bize Credit Manager chez SOPEXA

  • Pouvez-vous nous dire ce qui vous a conduit vers ce métier ? Quel est votre parcours ?

Catherine Bize : J’ai un parcours atypique puisque ma formation initiale est ingénieur en génie chimique ! J’ai doublé avec une formation en finance. Après l’encadrement d’équipes en usine, j’ai dérivé vers le contrôle de gestion (en usine et production puis vers les sièges) pour passer vers la case Audit Interne.

Ma formation scientifique m’aide beaucoup : je regarde ce qui entre et ce qui sort et  analyse ce qui se passe dans le chaudron et part dans les divers tuyaux. J’ai quasi créé mon poste lors des missions d’audit sur la comptabilité client : après le contrat et la facturation, il fallait encaisser et aujourd’hui, je suis très fière de mes résultats sur le DSO surtout dans un contexte de mondialisation de nos clients.

  • Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui veut se lancer dans une carrière dans le Credit Management ?

Go, go, go ! Ce n’est pas un poste facile, ingrat parfois, frustrant, on se sent seul mais la diversité du poste permet d’aborder le juridique, le commercial, les finances, les relations avec les banques, le contrôle de gestion et la comptabilité. Ce poste permet de devenir expert dans beaucoup de domaines et donc d’ouvrir le champ des compétences. Il nécessite un passage, à mon sens obligé, par une bonne connaissance de la comptabilité client, des bilans, une grande familiarité avec tous les outils office et les ERP ainsi qu’une créativité : savoir changer les mentalités demande des trésors de communication.

  • Quelles sont, selon vous, les qualités d’un bon Credit Manager ?

De la rigueur et régularité dans le suivi, de la patience (les résultats ne sont pas immédiats), pédagogue pour ses collègues et créatif dans sa communication car la notion de cash en France est tabou, être zen car réclamer les paiements est parfois très mal accueilli par quelques-uns, avoir de l’humour. Avoir une fibre commerciale et aimer les challenges.

  • Pouvez-vous nous décrire votre organisation ? (Comment fonctionne votre service, à qui êtes-vous rattaché, combien de personnes travaillent avec vous, quel est votre périmètre d’intervention etc.)

Mon chef est le DAF et le PDG est mon N+2. Je suis seule à gérer tout le poste crédit client, de la fiche client aux dossiers  contentieux via les contrats, pour toute la société (34 agences dans le monde/ 5 000-6 000 clients). J’interviens dans toutes les réunions commerciales (deux minimum par mois). Je travaille énormément avec la comptabilité client, le juridique et bien sur les équipes commerciales. Je délègue parfois les relances locales à mes collègues responsables administratifs et financiers à l’étranger. Les notions de gestion de priorités et d’organisation ont beaucoup de sens pour moi. En revanche, j’arrive à faire beaucoup de choses car la direction me soutient énormément. Avoir le soutien de ma hiérarchie me facilite beaucoup le travail en interne et est indispensable pour s’épanouir dans ce poste.

  • Au cours des dernières années, pouvez-vous nous donner votre ressenti sur l’évolution de cette fonction ?

La fonction évolue tous les jours ! J’ai évolué d’une mission recouvrement (diminuer les échus) à une mission d’anticipation et donc éviter d’aller chercher les paiements ; ce qui est beaucoup plus intéressant et moins ingrat. En effet, je travaille plus au niveau de la prospection commerciale maintenant donc suis plus sur le stratégique à ce jour que sur l’après-vente ; voire après livraison.

Cliquez pour lire la suite de l’interview

Les opinions exprimées dans cet article n’engagent que leur auteur, à savoir, l’AFDCC et AU Group ne sauraient être tenus pour responsable de l’utilisation qui pourrait être faite des informations qu’il contient.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *