Interview de Christine Haritchabalet, Credit Manager Nike France

Pouvez-vous nous dire ce qui vous a conduit vers ce métier ? Quel est votre parcours ?

Après des études comptables et différents postes au sein d’une PME française, dont la responsabilité du poste clients, je me suis sentie vite limitée dans la mise en place d’un « suivi crédit » du portefeuille clients.

Le hasard a voulu que je rencontre, au début des années 1990 un fameux plombier (Mario, pour ne rien vous cacher !) qui a marqué l’explosion des consoles et jeux vidéo. C’est au sein de cette société de distribution que j’ai pu apprendre et développer toutes les facettes du Crédit Management. La croissance était là…et instaurer la culture du cash, il y a 20 ans, auprès de la force de vente, fut un réel challenge. 

En autodidacte du crédit, j’ai voulu consolider mes acquis et ai suivi différentes formations au crédit management et analyse financière (dont celle proposée par l’AFDCC).

Après 6 années dans le jeu vidéo, le monde du sport s’est imposé à moi et j’ai rejoint « la marque à la virgule » où j’ai aussi la responsabilité de la gestion des litiges en parallèle du crédit management. 

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui veut se lancer dans une carrière dans le Credit Management ?

Le crédit management n’est pas une action statique ; vous prenez une décision aujourd’hui mais que vous pouvez être amené à revoir demain car un nouvel événement survient…Si vous ne vous sentez pas confortable dans des situations changeantes et/ou d’urgence, alors pensez à une carrière « plus calme » !

Quelles sont, selon vous, les qualités d’un bon Credit Manager ?

Etre à l’écoute et analyser, accepter de négocier et savoir être souple, communiquer et éduquer/former me semblent des qualités indispensables pour mener à bien sa mission.

Pouvez-vous nous décrire votre organisation ? (Comment fonctionne votre service, à qui êtes-vous rattaché, combien de personnes travaillent avec vous, quel est votre périmètre d’intervention,…)

Outre la responsabilité du crédit clients, je suis également en charge de la gestion des litiges, d’où le nom du service que je dirige de CFS (Customer Finance Services).

Nous sommes une équipe de 14 personnes se composant, sur la partie Crédit, d’une Analyste Crédit, de cinq « Cash Collectors » et de leur Team Leader, et sur la partie Litiges, de cinq gestionnaires et de leur Team Leader.

Je suis directement rattachée au Directeur Crédit Europe basé aux Pays-Bas et collabore en France avec le Directeur Financier.

Au cours des dernières années, pouvez-vous nous donner votre ressenti sur l’évolution de cette fonction ?

La fonction crédit a pris de l’importance et s’est amplifiée ces dernières années, mais surtout, en Europe, depuis la crise de 2008. La culture de la gestion du risque et du cash fait partie des leviers de l’optimisation du BFR…c’est incontestable, d’où une plus grande adhésion de la communauté « Sales » à intégrer ce point dans leur stratégie. Ne soyons pas naïfs…ce n’est pas toujours simple, mais j’ai pu voir une réelle volonté de collaboration entre toutes les fonctions de l’entreprise.

Cliquez pour lire la suite de l’interview

Les opinions exprimées dans cet article n’engagent que leur auteur, à savoir, l’AFDCC et AU Group ne sauraient être tenus pour responsable de l’utilisation qui pourrait être faite des informations qu’il contient.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *