Interview de Christophe LAVERNHE, Credit Manager Groupe Royer

1) Pouvez-vous nous dire ce qui vous a conduit vers ce métier ? Quel est votre parcours ?

J’ai choisi un chemin tortueux !

Après des études de droit des affaires j’ai vite cherché un job pour m’acheter mon premier appartement.L’appartement m’est passé sous le nez mais j’ai fait mes premiers pas dans le contentieux, du contentieux dans l’immobilier locatif, avec des particuliers. J’ai refusé le CDI qu’on m’offrait pour trouver un emploi utilisant mieux mes compétences juridiques. Au cours de mes recherches j’ai accepté de faire des piges dans la rubrique Droit & Patrimoine d’une revue médicale et c’est ainsi que ma candidature à retenue l’attention de la revue fiduciaire. J’y ai passé un peu plus d’un an comme rédacteur juridique puis ai souhaité retrouver un métier donnant moins prise à la subjectivité et dans lequel je serais mieux à même de constater si j’avais ou non atteint mes objectifs. Et j’ai eu la chance de rencontrer des crédit manager et d’échanger avec eux (l’ancien et l’actuel Secrétaire général de l’AFDCC notamment).

Et je me suis lancé !

2) Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui veut se lancer dans une carrière dans le Credit Management ?

Je donnerai le conseil qu’on m’a donné il y a 12 ans, et que j’ai suivi : « soyez mobile ». Picard d’origine, j’ai fait mes études puis ai travaillé à Paris que j’ai quitté pour l’Alsace après 10 ans. Après 7 années à Strasbourg je suis passé à l’ouest où je vis depuis 4 ans, sans bonnet rouge. C’est cette mobilité qui m’a permis de saisir des opportunités, d’apprendre et d’évoluer.

Le second conseil : « touchez à tout ». J’ai eu la chance d’appréhender de nombreuses facettes du métier de crédit manager en évoluant dans des entreprises de tailles et de besoins différentes. Pour ne citer que certains de ces aspects : rédaction de contrats, création de service crédit, pilotage de police d’assurance crédit, gestion de garanties internationales, mobilisation du poste client et management.

3) Quelles sont, selon vous, les qualités d’un bon Credit Manager ?

L’adaptabilité et la capacité à endosser le chapeau d’un bon généraliste de la finance, des ventes et de la gestion. Il y a autant de type de crédit manager qu’il y a d’entreprises et il est nécessaire de s’adapter aux besoins de celles-ci pour réussir dans le poste. Vous ne pourrez par faire de « copier coller » d’un poste à un autre, surtout si cela va à l’encontre de la volonté de l’entreprise.

4) Pouvez-vous nous décrire votre organisation ? (Comment fonctionne votre service, à qui êtes-vous rattaché, combien de personnes travaillent avec vous, quel est votre périmètre d’intervention,…) 

J’interviens sitôt après la création de la fiche client et jusqu’au contentieux, sans gérer la partie SAV, ni la facturation, périmètres en dehors de mon champs d’intervention. Nos actions se concentrent donc sur la prévention (prise de garantie, négociation des conditions de règlements) et l’optimisation du BFR (mobilisation du poste client, accélération des paiements).

L’organisation de mon service évolue constamment en fonction des besoins de l’entreprise. Dans un premier temps j’ai centralisé l’essentiel des fonctions crédit, qui sont aujourd’hui principalement réparties sur 2 sites en France. Sur chaque site une crédit manager me reporte et ensemble elles encadrent 9 personnes.

Nous avons développé au fil du temps des « experts » en assurance crédit, fichier client contentieux, comptabilité client, affacturage etc…. de manière à mieux répondre à nos besoins.

5) Au cours des dernières années, pouvez-vous nous donner votre ressenti sur l’évolution de cette fonction ?

Non, car les postes que j’ai occupé l’ont été principalement dans un secteur d’activité seulement, je n’ai pas de vue d’ensemble.

Cliquez pour lire la suite de l’article

Les opinions exprimées dans cet article n’engagent que leur auteur, à savoir, l’AFDCC et AU Group ne sauraient être tenus pour responsable de l’utilisation qui pourrait être faite des informations qu’il contient.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *