Interview de Jean-Louis Garreau Credit Manager chez GRIESSER FRANCE

  • Pouvez-vous nous dire ce qui vous a conduit vers ce métier ? Quel est votre parcours ?

A la sortie de mes études (DESS en Finance), j’ai eu l’occasion d’exercer en binôme avec un chargé de clientèle bancaire. Les visites clients et les contacts avec les Credit Managers m’ont fait découvrir ce métier… La possibilité de travailler sur les 2 domaines financiers et commerciaux m’a définitivement convaincu.

  • Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui veut se lancer dans une carrière dans le Crédit Management ?

Le crédit client n’est pas seulement une fonction, une mission dans l’entreprise… mais une véritable passion… où la richesse des situations et l’incertitude conservent inlassablement l’intérêt…

Des aptitudes commerciales et une formation financière (à défaut d’une formation spécifique) sont les meilleurs alliés.

Et l’AFDCC, ses membres et ses formations, sont toujours là….

  • Quelles sont, selon vous, les qualités d’un bon Crédit Manager ?

J’aime bien l’expression « Une main de fer dans un gant de velours » ; apparemment contradictoire, c’est une façon synthétique de résumer la volonté de toujours trouver des solutions gagnant – gagnant

  • Pouvez-vous nous décrire votre organisation ? (Comment fonctionne votre service, à qui êtes-vous rattaché, combien de personnes travaillent avec vous, quel est votre périmètre d’intervention,…) 

Credit Manager dans une PME sensible à l’enjeu du poste clients, nous sommes 2 personnes en charge de la définition des lignes de crédit, de la mise en place des garanties de paiement… du recouvrement, des litiges… Nous sommes  épaulés par des prestataires extérieurs (affacturage, avocat, société de renseignements financiers, sociétés de recouvrement…).

Nous participons également à la mise en œuvre de plans d’actions transversaux (ERP, clauses contractuelles…) et d’actions de progrès continus.

  • Au cours des dernières années, pouvez-vous nous donner votre ressenti sur l’évolution de cette fonction ?

Le métier et sa perception évoluent lentement. Le crédit management souffre de son image un peu austère. Un exemple : le chargé de recouvrement est souvent perçu comme une personne dont le travail consiste à passer des coups de fils toute la journée pour réclamer de l’argent. Pas très attractif. Or sa mission à valeur ajoutée est :

  • d’intervenir de manière transverse pour participer au dénouement des réclamations, participer à la satisfaction clients et au développement commercial ;
  • de définir et mettre en place des solutions financières pour les clients en difficultés.

Cliquez pour lire la suite de l’interview

Les opinions exprimées dans cet article n’engagent que leur auteur, à savoir, l’AFDCC et AU Group ne sauraient être tenus pour responsable de l’utilisation qui pourrait être faite des informations qu’il contient.

 

Prenez contact avec nos experts.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *