Nicolas Lauvray Credit Manager

Interview de Nicolas Lauvray, Credit Manager et Membre du Conseil d’Administration AFDCC

1) Pouvez-vous nous dire ce qui vous a conduit vers ce métier ? Quel est votre parcours ?

Après 6 années passées à animer le Contrôle de Gestion de plusieurs centres de profits au sein de mon entreprise, j’ai eu l’opportunité, dans le cadre d’une réorganisation, de prendre en charge la centralisation et l’organisation de la facturation et du recouvrement.

Ce projet me tenait d’autant plus à cœur qu’il s’agissait là de l’une de mes préconisations en matière d’optimisation organisationnelle globale.

Même si cette nouvelle mission ne correspondait pas exactement à la fiche de poste d’un Credit Manager, elle s’en approchait par bien des aspects.

Dans ce contexte, j’ai pu suivre une formation de Credit Management qui m’a permis de découvrir un métier passionnant et très opérationnel.

2) Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui veut se lancer dans une carrière dans le Credit Management ?

Pour se lancer dans une carrière de Credit Manager, la formation initiale spécialisée peut être déterminante.

Mais pour des profils différents, comme le mien au départ, la formation continue constitue une bonne alternative. Le Credit Management est un métier au croisement des fonctions commerciale, juridique et financière, plus communes en entreprise. Par conséquent, une expérience dans l’un de ces métiers connexes ne constitue pas un frein à une réorientation professionnelle vers le Credit Management, bien au contraire.

Au-delà de ces notions de formations et d’expériences, je recommande vivement aux débutants dans la fonction Credit Management de rejoindre l’AFDCC et de s’y investir. Faire partie d’une association professionnelle et participer à son évolution est selon moi le meilleur moyen de progresser rapidement dans son métier en trouvant des réponses adaptées et pratiques aux questions et problématiques qui peuvent se poser. Cela permet en outre de développer un réseau.

3) Quelles sont, selon vous, les qualités d’un bon Credit Manager ?

Outre les compétences techniques dans les domaines commerciaux, juridiques et financiers, le Credit Manager doit maîtriser l’art de la négociation et de la communication, il est très ouvert d’esprit mais doit rester pragmatique en toute circonstance.

4) Pouvez-vous nous décrire votre organisation ? (Comment fonctionne votre service, à qui êtes-vous rattaché, combien de personnes travaillent avec vous, quel est votre périmètre d’intervention,…)

Notre service est rattaché à la Direction Administrative et Financière. Mon équipe est composée de 3 personnes assurant la production des factures et le recouvrement pour l’ensemble de l’entreprise.

Mais avant d’être parfaitement opérationnels, nous avons préalablement dû centraliser et uniformiser nos outils de production logiciels, refondre nos modèles de factures afin de les rendre conformes au cadre légal, remettre à plat nos Conditions Générales de Ventes, mettre en place une stratégie de recouvrement, et rédiger les procédures du service.

Par ailleurs, au quotidien, nous sommes amenés à négocier les conditions de paiement de certains de nos clients, à mettre en place des garanties lorsque c’est nécessaire, à piloter des prestataires (un fournisseur d’informations financières et un cabinet de recouvrement), et à orienter et sensibiliser la population commerciale sur la politique crédit et les risques liés à notre activité.

Mensuellement, nous établissons des reportings dédiés aux actionnaires, à la DG et à la Direction Commerciale, mettant en évidence le niveau d’encours et son évolution, ainsi qu’un état personnalisé par commercial.

5) Au cours des dernières années, pouvez-vous nous donner votre ressenti sur l’évolution de cette fonction ?

Le contexte de crise économique qui dure depuis plusieurs années maintenant justifie le bien-fondé du Credit Management et en favorise le développement.

Le métier se démocratise et est reconnu de plus en plus pour son rôle à part entière dans la (sur)vie de nos entreprises. Il n’est pas rare aujourd’hui de voir les missions du Credit Manager être étendues à la comptabilité (clients, mais aussi fournisseurs) et à la trésorerie.

Dans les entreprises ne disposant pas de Credit Manager, certains services reprennent des pans entiers de missions caractérisant le Credit Management. C’est le cas notamment des services Administration des Ventes.

Cliquez pour lire la suite de l’article

Les opinions exprimées dans cet article n’engagent que leur auteur, à savoir, l’AFDCC et AU Group ne sauraient être tenus pour responsable de l’utilisation qui pourrait être faite des informations qu’il contient.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *