Le Risque de Fabrication

Le Risque de Fabrication

L’objet d’un contrat d’assurance-crédit est de couvrir le risque de crédit, c’est-à-dire le risque de non paiement d’un client  après la livraison des marchandises ou l’exécution des prestations.

Dans certains métiers, le délai entre la commande et la livraison ou bien l’exécution d’une prestation est tel qu’il fait naitre un risque de dégradation de la solvabilité du client pendant cette période. Ce qui pourrait empêcher la bonne fin de l’opération, par exemple en cas d’insolvabilité juridique. Par ailleurs, certains produits sont fabriqués spécialement pour un client ou marqués à son nom, ce qui rend très difficile voire impossible leur revente à un tiers en cas de défaillance du donneur d’ordre. C’est ce que l’on appelle le risque de fabrication. Il représente le coût qui serait supporté par l’entreprise en cas d’interruption de marché avant la livraison des produits ou l’exécution des prestations.

Dès la prise de commande, l’entreprise entame son processus de fabrication ou délivre les premières prestations. Au cours de cette phase qui précède la livraison des marchandises ou la fin des prestations, l’entreprise doit supporter tous les coûts liés à la production que l’on définit comme étant le coût de revient (étude, élaboration du produit, achat de matières, coûts salariaux, premières prestations, ……….). Plus l’entreprise avance dans son cycle de production ou de prestations, plus son prix de revient augmente. La garantie liée au risque de fabrication ne couvre pas en général  la marge que l’entreprise envisage de dégager sur le marché.

Dans quels cas, un marché peut-il être interrompu ?

  • Lorsque l’on constate la défaillance de l’acheteur (déclenchement d’une procédure collective)
  • Lors de troubles politiques dans un pays qui ne permettent plus d’expédier de la marchandise ou de terminer les prestations en cours.
  • Lorsqu’une catastrophe naturelle empêche la poursuite du processus de production ou des prestations.

La garantie du risque de fabrication ne couvre pas l’interruption ou l’annulation de la commande à la demande de l’acheteur.

Comment limiter le risque de fabrication ?

  • En demandant des acomptes importants, des paiements intermédiaires en fonction du processus de production afin de couvrir son prix de revient.
  • En réduisant le délai de fabrication
  • En évitant de stocker des produits spécifiques trop longtemps avant la livraison
  • En intégrant la couverture du risque de fabrication au contrat d’assurance-crédit. La garantie du risque de fabrication est proposée dans le cadre d’un avenant spécifique aux contrats et avec une surprime. Elle n’est pas proposée par  tous  les assureurs-crédit aux mêmes conditions, tant contractuelles que tarifaires. Plus le processus de production sera long plus le coût de la garantie sera élevée. La garantie souscrite peut l’être pour une opération spécifique ou pour l’ensemble des opérations si elles comportent toutes ce type de risque.

Nous sommes en mesure d’analyser votre processus de fabrication pour déterminer avec vous s’il y a lieu de garantir ce type de risque. Consultez nous.

Schema - Manufactoring risk

Mots-clés : , , , , , ,

 

Prenez contact avec nos experts.

  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.
0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *