Face à la mondialisation du marché du vin, l’Europe plie mais ne rompt pas

La consommation européenne de vin a baissé ces dernières années. A l’opposé, elle croît dans les autres régions, grâce surtout à la consommation des ménages aux Etats-Unis et en Chine. Cette dernière deviendra d’ailleurs le premier consommateur mondial de vin avant 2030 et portera la croissance de ce secteur durant les 15 prochaines années. Cela étant, la production augmente à nouveau depuis cinq ans en Espagne, en Italie, en Afrique du Sud, en Australie, aux Etats-Unis, ou encore au Chili. Face à cet écart grandissant entre l’offre et la demande, les acteurs européens cherchent des débouchés à l’export. Si la qualité française est toujours reconnue à travers le monde, le modèle espagnol, fondé sur une production plus massive au regard des surfaces cultivables, semble plus vulnérable à la nouvelle concurrence internationale. Découvrez dans ce baromètre, les perspectives par pays du secteur vinicole européen.

Veuillez remplir ce formulaire pour télécharger les documents du Media Center.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.


Documents recommandés