information commerciale

Les solutions d’informations commerciales et financières

« Informe-toi du voisin avant de prendre logis et du compagnon avant de te mettre en route » (proverbe)

Si  la première agence de renseignement commercial a vu le jour aux Etats Unis en 1841, ce sujet est plus que jamais d’actualité.

A l’heure où les moyens de communications et de transactions permettent de nouer des relations d’affaires de façon très rapide, où l’internationalisation des échanges est pour bon nombre d’entreprises un axe développement, où l’instabilité économique nécessite de sécuriser un maximum les relations commerciales, il est plus que jamais indispensable de bien connaître ses partenaires commerciaux.

Les sociétés d’informations commerciales et financières peuvent donner accès à :

  • de l’information légale : celle-ci, même si elle souvent limitée, permet de vérifier l’existence juridique même d’une entreprise, son numéro légal d’identification, son adresse et parfois sa date de création, son capital social ainsi que le nom de son dirigeant
  • des bases de données à valeur ajoutée : l’analyse des informations légales associée à une analyse  financière et à divers critères d’évaluations (comme par exemple le secteur d’activité, les délais de règlements clients/fournisseurs,…), permettent aux sociétés de renseignement commercial de donner leur évaluation du risque à court terme d’une entreprise et quelquefois d’allouer un rating, une côte de crédit, voire un encours maximum. Attention toutefois car Il s’agit seulement « d’encours conseillés » lesquels ne donnent droit à aucune indemnisation en cas d’impayé. Ce, à la différence  de l’Assureur-crédit qui s’engage financièrement sur les limites de crédit qu’il signe.
  • des enquêtes personnalisées réalisées à la demande, pour répondre à des demandes très spécifiques. Elles conjuguent les deux premières sources avec des sources de terrain, quelquefois  « officieuses », travaillées par des enquêteurs spécialisés dans la collecte d’information commerciale et financière.

Le choix de la source d’information dépend du besoin à l’instant T  (information classique ou enquête personnalisée) ou plus généralement de la composition du poste clients (nombre de clients peu ou très important avec des niveaux d’encours très élevés ou plutôt diffus).

Ces informations sont généralement accessibles via un abonnement ou sur un mode « pay as you go » (« payé à l’usage »).

Seul ou plus efficacement adossé à une police d’assurance-crédit, un contrat de renseignement commercial vous permet d’améliorer votre connaissance de vos clients et prospects mais également de vos fournisseurs, … et de vos concurrents.

AU GROUP peut, grâce à un audit préalable de votre poste client,  vous accompagner  dans le choix de la combinaison la mieux adaptée à la gestion et au suivi de vos risques.

Mots-clés : , , , , , ,

 

Prenez contact avec nos experts.

  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.
1 reply
  1. Frédéric SORIANO
    Frédéric SORIANO says:

    Extrait de « Tout savoir sur vos partenaires » de Michel BESSON / BEIC :

    Le renseignement commercial est une discipline qui intéresse tous les acteurs d’une relation commerciale. Sa vocation première consiste à rassurer, valider, encadrer une relation mercantile par la prise d’informations ciblées et utiles auprès d’organismes officiels, d’experts et de sources environnementales.

    Il œuvre dans un objectif de prévention du risque client ou fournisseur en appréciant la santé des entreprises et en anticipant leurs difficultés.
    Cette première mission s’organise autour de l’entreprise, cœur du métier, au sein de laquelle le renseignement commercial trouve ses donneurs d’ordre, ses partenaires, ses sources privilégiées. Sa préoccupation majeure vise à acquérir une parfaite connaissance des multiples éléments qui constituent la valeur d’une entreprise. Dans cette démarche, il s’appuie sur l’information légale et commerciale qu’il collecte auprès des grands acteurs publics. Il utilise ses propres réseaux et ses techniques pour affiner sa perception et analyser l’information.

    L’objectif de cette analyse est d’éclairer et d’orienter la prise de décision: vendre ou ne pas vendre, acheter ou ne pas acheter.
    Dans son rôle de prévention du risque, le renseignement commercial contribue à assainir les relations et à préserver le tissu économique des risques de défaillances en cascades: le client ne paie plus son fournisseur qui devient lui même le client défaillant d’autres fournisseurs : c’est  » l’effet de dominos « .

    + d’infos sur http://www.beic.fr

    Répondre

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *