export

Se faire accompagner sur des pays dits « difficiles » à l’export

A l’instar des dispositifs CAP et CAP + mis en place sous l’impulsion de l’Etat en 2008/2009, le dispositif Cap Francexport est un dispositif public qui permet aux entreprises françaises, sous certaines conditions, de bénéficier de garantie et donc potentiellement de financement afin de sécuriser leurs transactions à destination de pays jugés particulièrement risqués à l’export.

La liste des pays, définie par les pouvoirs publics, susceptible d’évoluer dans le temps est la suivante :

Angola, Azerbaïdjan, Bangladesh, Bénin, Comores, Éthiopie, Guinée, Guinée équatoriale, Kazakhstan, Koweït, Malaisie, Mongolie, Niger, Nigeria, Oman, Ouzbékistan et Panama.

 

Ce mécanisme peut permettre de doubler une garantie primaire ou, lorsque l’assureur-crédit n’accorde pas de garantie, d’obtenir un montant pouvant aller jusque 400K€ en fonction de la qualité de l’acheteur.

La durée de crédit ne pourra pas excéder 360 jours et la limite annuelle de décaissement sera plafonnée à 2M€.

Quant aux entreprises éligibles :

  • Leur chiffre d’affaires doit être inférieur à 1,5 milliard d’euros
  • Leur siège social doit être situé en France
  • La part Française de leurs biens ou prestations vendus doit représenter au moins 20%
  • Et… elles doivent bénéficier d’une police d’assurance-crédit dans l’une des compagnies signataires !

 

A ce jour, les 4 assureurs-crédit signataires de ce dispositif à l’export sont :

EULER HERMES, COFACE, ATRADIUS et GROUPAMA Assurance-Crédit

 

Un certain nombre de critères régissent la délivrance de ces garanties aussi si vous souhaitez plus d’informations sur ce dispositif, n’hésitez pas à nous contacter !