G-Grade Q1 2021 : analyse des risques pays

Les prévisions des économistes semblent s’éclaircir progressivement, et même si les situations d’un pays à l’autre sont extrêmement disparates, un retour à la croissance est prévu pour 2021 avec une prévision de croissance du PIB mondial qui devrait atteindre +5.5% (selon le FMI).

En 2020, elle a chuté à -3.5% engendrant la plus grave crise économique depuis la 2ème guerre mondiale. L’impact de la pandémie sur les économies a engendré de profonds écarts, Espagne (-11.1%), Royaume Uni (-10%), Etats Unis (-3.4%); quant à la Chine, elle fut un des rares pays en croissance en 2020 (+2.3%).

Ce premier trimestre de 2021, le G-Grade enregistre les variations principales suivantes :

Déclassements :

– Azerbaïdjan : (6.50=>7.50) : La résurgence du conflit avec l’Arménie en fin d’année dernière fait toujours planner (malgré le récent cessez le feu) une forte instabilité sur la région. La chute de la demande en hydrocarbures et des prix, par suite du ralentissement due à a pandémie, impacte fortement aussi l’économie du pays très riche en ressources naturelles

– Oman : (6.75=>7.50) : La reprise en 2021 ne sera pas aussi dynamique que dans la plupart des pays, due à la lourde dépendance de l’économie aux Hydrocarbones. En effet la faiblesse des volumes et des prix de l’énergie rendra l’équation compliquée, entrainant un déficit fiscal important et une balance courante négative de -14.6% en 2020 selon le FMI.

– Armenia : (7.00=>7.50) : Comme expliqué ci-dessus, le conflit avec l’Azerbaïdjan au sujet du contrôle de la région Nagorno-Karabakh, a affaiblit le pouvoir, à cela s’ajoute l’impact de la pandémie. La faible diversification de l’économie ne permettra pas une reprise franche en 2021.

Améliorations :

– Kenya : (7.50=>7.00) : Le Kenya a été un des premiers pays à mettre en place des mesures de confinement, et son économie fait partie des rares au monde à avoir été en croissance en 2020 (+1% selon le FMI). Le système politique reste relativement stable à ce jour.

– Taiwan : (2.75=>2.25) : Avec une croissance positive en 2020, et une balance courante positive à +9.6%, le pays a été un des plus efficaces dans la lutte face à la pandémie, l’export et l’investissement reste solide et le niveau de dette publiques très contenue.

 

Téléchargez le G-Grade Q1 2021 ici