L’agroalimentaire français : l’investissement et l’export pour conquérir de nouvelles étoiles

La hausse des chiffres d’affaires de l’industrie agricole et alimentaire (IAA) français n’a pas permis d’endiguer l’érosion de la rentabilité. En cause, les pressions déflationnistes et les changements d’habitude de consommation. La prééminence du modèle coopératif rassure sur l’intégration. Il limite cependant encore les ambitions à l’export. Les dépenses d’investissement dans l’IAA sont attendues en hausse. L’actif immobilisé augmenterait d’1 point de bilan en 2015 et de 2 points en 2016. Celles-ci serviront notamment à pousser les exportations. Les perspectives de marché, notamment à l’export et une amélioration des bilans devraient permettre un repli des défaillances de -1% en 2015 et -3% en 2016. Découvrez en détail les chiffres et les tendances de l’IAA.

Veuillez remplir ce formulaire pour télécharger les documents du Media Center.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.