Articles

État du marché de l’assurance-crédit

Avec une évolution modérée en Europe de l’Ouest, le marché de l’assurance-crédit est considéré comme mature sur ses terres d’origine. En revanche on note des nouveaux foyers de croissance notamment en Asie et en Amériques, où les compagnies enregistrent des performances prometteuses. Ce marché oligopolistique est dominé par 3 acteurs qui représentent 80% du marché de l’assurance-crédit court terme, largement dominé par Euler Hermes (35.7%) puis par Atradius (24.5%) et Coface (19%). Les autres acteurs sont plus particulièrement spécialisés sur un secteur d’activité, dans une zone géographique ou dans une technique assurantielle.

Le chiffre d’affaires 2014 des principales compagnies a largement été impacté par le ralentissement des ventes de leurs assurés (ce qui réduit l’assiette de calcul de la prime). Et c’est grâce à un travail sur leurs coûts fixes et une meilleure prévention du risque, qu’ils ont pu maintenir leur profitabilité. La rentabilité nette des compagnies se stabilisent depuis quelques années, et elles ont ainsi pu reconstituer leurs fonds propres après la crise financière de 2008/2009 qui les avait largement impacté. Aussi les profits d’Euler Hermes se stabilisent autour de M€ 300 depuis 5 ans, alors que ceux de Coface et d’Atradius avoisinent respectivement M€ 125 et M€ 160.

Du point de vue de leur structure financière, leurs capitaux propres se sont renforcés depuis la crise, la réglementation européenne Solvency 2 exigeant que leur niveau de fonds propres soit en accord avec les risques qu’ils souscrivent.

Les plus grandes agences de notation continuent de surveiller ces organismes indispensables de la vie économique. Originellement créés pour éviter les risques de défaillance en chaîne (effet domino), les assureurs-crédit ont aujourd’hui un rôle prédominant dans l’économie mondiale en sécurisant le crédit interentreprises qui reste la première source de financement des entreprises.

Le développement à l’international étant le moteur de la croissance des entreprises dans la plupart des pays industrialisés, celles-ci trouvent dans l’assurance-crédit un moyen simple et finalement peu coûteux pour les accompagner dans une expansion saine et maîtrisée de leur chiffre d’affaires.

Nouvelle édition de l’étude sur le marché de l’assurance-crédit 2015

Dans cette nouvelle édition, découvrez :

  • Les parts de marché mondial des différents acteurs,
  • Le détail de leurs résultats et indicateurs financiers ainsi que les disparités géographiques,
  • La synthèse des « ratings » donnés par les plus grandes agences de notations aux principaux assureurs.

Une assurance sur mesure pour les marchés de longue durée

Garantir son poste clients est le réflexe de bon nombre de chefs d’entreprises.

Au même titre qu’assurer ses machines, ses bâtiments,… s’assurer que ses créances clients seront bien payées c’est garantir un des principaux actifs de l’entreprise.

L’assurance-crédit « classique » concerne toutes les entreprises qui travaillent en BtoB mais il arrive que pour certaines activités elle ne soit pas adaptée, c’est le cas notamment des sociétés dont l’activité porte sur des ventes et/ou prestations s’échelonnant dans le temps au delà des standards court terme de l’assurance-crédit.

Pour ces ventes de biens d’équipements ou de prestations de services, il existe des solutions vous permettant de bénéficier d’une garantie ferme et ce pour une durée pouvant aller jusqu’à 36 mois.

Ces polices d’assurance spécifiques vous permettent de vous garantir sur des acheteurs privé ( risque commercial et/ou politique ) ou public.

En fonction de vos besoins, différentes solutions existent aujourd’hui sur le marché :

  • Suivant le montant de l’opération à garantir,
  • Suivant le nombre d’opérations étudiées/réalisées sur une année,
  • Suivant le risque que vous souhaitez couvrir : risque de fabrication, de non paiement voire d’appel abusif de caution.

Dés le début de vos négociations avec votre acheteur, vous pouvez demander à la compagnie la garantie nécessaire à la couverture du contrat. En cas d’accord, total ou partiel, vous pourrez négocier en toute sérénité avec votre cocontractant et éventuellement inclure le coût de la garantie dans votre étude. La décision de l’assureur reste valable 6 mois au terme desquels le contrat devra être conclu, à défaut la garantie sera caduque mais la demande pourra être renouvelée.

Tous les fournisseurs de biens d’équipements et/ou de prestations de services, quel que soit leur chiffre d’affaires, peuvent bénéficier de cette offre.

Contactez AU GROUP pour trouver la solution la mieux adaptée.

Risques d’impayés : Focus sur le marché Suisse

Si les entreprises suisses ont la chance d’être moins confrontées à la faillite et aux défauts de paiement de leurs clients que ne le sont les autres pays de l’Union Européenne sur leur marché domestique, à l’export elles rencontrent les mêmes difficultés et les mêmes risques. Lire la suite

Le Risque de Fabrication

L’objet d’un contrat d’assurance-crédit est de couvrir le risque de crédit, c’est-à-dire le risque de non paiement d’un client  après la livraison des marchandises ou l’exécution des prestations. Lire la suite