Interview de Emmanuel LANDAIS, Credit Manager Rexel

1) Pouvez-vous nous dire ce qui vous a conduit vers ce métier ? Quel est votre parcours ?

Au tout départ, le hasard. J’ai découvert ce métier lorsque j’ai intégré la société Rexel au sein de la Comptabilité Clients. Je n’avais jamais entendu parler d’une telle fonction dans mon cursus scolaire. Avec le temps j’ai appris à en découvrir les différentes facettes : le recouvrement amiable, judiciaire, l’analyse du risque, une part d’administration des ventes sur les aspects de prospection et de mise à jour du fichier clients. Un métier riche, transverse, et mêlant à la fois des aspects commerciaux et financier.

J’ai la chance d’appartenir à la Société Rexel qui m’a fait confiance et m’a accompagné (et m’accompagne encore) tout au long de ma carrière. J’ai occupé des postes de Comptable Clients où il fallait gérer les encaissements, le recouvrement, puis j’ai assisté le Responsable du service, notamment sur la partie Reporting, et Contentieux. En 2009, lors du départ en retraite de mon responsable, on m’a confié la responsabilité du service Comptabilité Clients Ouest : 13 Collaborateurs à manager sur les domaines suivants : Encaissements/Recouvrement/Contentieux.

En 2012, souhaitant approfondir ma connaissance du métier, j’ai décidé de suivre une formation dans ce domaine. Ce stage m’a permis d’assoir de manière durable mes compétences en Credit Management sur tous les aspects de la fonction. Aujourd’hui, je seconde le Credit Manager de la plateforme de Nantes, et contribue à des projets nationaux.

2) Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui veut se lancer dans une carrière dans le Credit Management ?

Avoir de la rigueur, de la souplesse (le métier diffère énormément suivant l’activité de l’entreprise) de l’ouverture d’esprit et savoir faire preuve de beaucoup de pédagogie (aussi bien en interne avec les commerciaux qu’en externe auprès des clients afin de les accompagner durablement). Avoir le sens du relationnel est également un atout important selon moi.

3) Quelles sont, selon vous, les qualités d’un bon Credit Manager ?

Capacité d’analyse, pédagogie, et sens du relationnel me semble être les 3 qualités à avoir. Toujours se positionner dans une relation gagnant/gagnant.

4) Pouvez-vous nous décrire votre organisation ? (Comment fonctionne votre service, à qui êtes-vous rattaché, combien de personnes travaillent avec vous, quel est votre périmètre d’intervention,…) 

Je suis rattaché au Crédit Manager régional qui dirige l’ensemble du service Crédit Clients de la plateforme de Nantes et nous sommes rattachés à la Direction Financière. Le service de Nantes comprend 16 collaborateurs, management compris. Il est composé de 2 assistantes crédits, 9 gestionnaires de recouvrement, 2 gestionnaires contentieux, et un crédit manager opérationnel. Tout cela pour un périmètre de 500 M€ annuel et de 40 000 clients actifs environ.

5) Au cours des dernières années, pouvez-vous nous donner votre ressenti sur l’évolution de cette fonction ?

J’ai le sentiment que cette fonction est de plus en plus dans la lumière. Notamment depuis que le marché économique est plus difficile et plus instable. Par le passé, faire des affaires suffisait. Désormais il est essentiel, quand ce n’est pas vital, de savoir avec qui travailler. Il ne faut pas juste aller chercher les affaires, il faut également s’assurer de la santé financière de nos partenaires (tant clients que fournisseurs d’ailleurs…). Selon moi, il y a encore beaucoup à faire sur cette fonction encore (trop) souvent méconnue.

Cliquez pour lire la suite de l’article

Les opinions exprimées dans cet article n’engagent que leur auteur, à savoir, l’AFDCC et AU Group ne sauraient être tenus pour responsable de l’utilisation qui pourrait être faite des informations qu’il contient.

 

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *