Solution Excess

Quand mettre en place une solution Excess ?

Il existe deux grandes catégories de contrats pour assurer son actif clients auprès des compagnies d’assurance crédit :

  • Le plus répandu est l’assurance crédit au 1er euro, il est le plus utilisé par les entreprises françaises et européennes. Dans ce cas l’assureur crédit pilote les limites de crédit sur l’ensemble des risques y compris les plus petits et indemnise toutes les pertes.
  • L’autre solution, est de souscrire un contrat en excédent de pertes ou Excess. Dans ce cas, l’assuré garde une part de ses impayés à sa charge, en général à hauteur de ses pertes récurrentes, moyennant quoi, l’assureur offre à son client de l’autonomie sur le pilotage de la politique de risque crédit.

Les motivations pour avoir recours aux contrats Excess sont multiples mais peuvent se résumer ainsi :

  • Se garantir contre un aléa ou un cumul de risques d’une intensité insupportable (risque catastrophe) pour l’équilibre financier de l’entreprise, ou pour les actionnaires.
  • Disposer d’une autonomie importante dans la conduite de sa politique de risque crédit, la limite discrétionnaire pouvant atteindre plusieurs centaines de milliers d’euros.
  • Obtenir de la part de son assureur crédit des garanties non annulables (maximum 12 mois) ou des aménagements très spécifiques.
  • Faire prendre en compte une relation économique ou juridique d’interdépendance avec ses clients comme par exemple avec ses distributeurs français ou étrangers, ses franchisés ou adhérents.
  • Ajuster le montant de sa prime d’assurance crédit en assumant davantage de risques en interne et en acceptant le principe d’une franchise annuelle globale conséquente.

Pour avoir recours efficacement aux contrats Excess, il semble important de remplir les conditions suivantes :

  • Réaliser un CA de l’ordre de 50 M€
  • Avoir une bonne connaissance de ses clients, ce qui suppose un poste clients relativement concentré et/ou situé dans des pays où la communication financière est assez fiable (Pays de l’OCDE de préférence).
  • Avoir la capacité d’assumer des provisions clients récurrentes sans mettre en danger son compte de résultat
  • Disposer d’une procédure de contrôle crédit structurée, pilotée par une équipe de Credit Management dédiée, en étroite relation avec la Direction Commerciale et la Direction Financière. Cette procédure étant annexée à la police d’assurance et en faisant partie intégrante
  • Maitriser son processus de recouvrement soit en interne, soit par l’intermédiaire d’acteurs spécialisés, l’assureur Excess ne prenant pas en charge le recouvrement.
0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *