G-Grade-Q4-2020-Cover FR

G-Grade Q4 2020 : analyse des risques pays

Nous sommes ravis de publier ce dernier G-Grade de l’année 2020, année tellement particulière d’un point de vue économique. Jamais les prévisions statistiques n’ont été sujettes à autant d’incertitudes. Nul n’est capable de dire aujourd’hui quels seront les impacts moyen long terme de la crise sanitaire. Mais humblement, grâce au G-Grade qui est une synthèse de l’analyse risque pays de 4 assureurs-crédit à l’ADN radicalement différent, nous pensons fournir à nos partenaires un indicateur très pertinent pour mieux cerner leur risque à l’export. Pertinent car la vérité est certainement à la croisée des chemins de l’analyse d’Atradius, Coface, Credendo and Euler Hermes, et que dans un temps si troublé nous avons besoins d’outils pour piloter le risque du mieux possible.

Ce trimestre les principales variations du G-Grade (de plus de 0.5pts) sont toutes à la baisse.

– Jordanie (-1.00): le G-Grade chute de 6.50 à 7.50, le pays a été touché de plein fouet par le Covid 19 et l’économie a plongé dans une récession avec un PIB en fort retrait en 2020 (-5% selon le FMI), tandis que le PIB par habitant décroît fortement de 4426 à 4174$ par habitant. L’endettement public augmente quant à lui de 10 points entre 2019 et 2020.

– Liban (-0.75) : Rarement un pays a traversé autant de traumatismes simultanément, défaillance souveraine, échecs des politiques économiques, crise politique, deux explosions qui détruisent le centre-ville de Beyrouth et qui bloquent le commerce du port marchand (principale source d’approvisionnement du pays), démission du gouvernement, etc… Le pays mettra forcément du temps à se relever.

– Turquie (-0.75) : le G-Grade passe de 6.75 à 7.50 reflétant l’impact du COVID 19 sur l’économie (PIB atteindra -5% en 2020 selon le FMI), le pouvoir d’achat des turcs chute drastiquement avec un PIB par habitant qui passe de 9151$ en 2019 à 7715$ en 2020. Malgré les mesures prises par le gouvernement, la dépréciation de la lire (TRY) reste un problème majeur. A cela s’ajoute la politique extérieure du Président Erdogan, très agressive à l’égard des pays environnants (Arménie, Grèce, Russie, Syrie) engendrant un risque politique fort et une instabilité latente extrêmement élevée.

Les autres pays qui voient leur note chuter sont le Ghana (de 6.00 à 6.50), la Corée du Sud (de 2.25 à 2.75), Oman (de 6.25 à 6.75), Taiwan (de 2.25 à 2.75), Emirats Arabes Unis (de 3.25 à 3.75).

Le prochain G-Grade, qui sera basé sur les données risques pays au 31/12/2020, sera publié fin Janvier 2021.

 

Téléchargez le G-Grade Q4 2020 ici